L'histoire du potager de kergistalen

Favoriser la consommation locale en proposant des fruits et légumes bio au prix du conventionnel, tel est le credo du Potager de Kergistalen, ferme bio à Ploulec’h, près de Lannion. Voici un petit retour sur les origines de notre projet.

Un coup de tête, une rencontre décisive

A l’origine Quentin Le Jan s’imaginait éleveur.

Après avoir effectué des études agricoles en élevage, il se heurte à la difficulté de trouver une exploitation correspondant à ses convictions en matière de bien être animal.

Ne souhaitant pas travailler dans l’élevage intensif, il se retrouve sans emploi. Qu’à cela ne tienne : c’est sur un coup de tête qu’il change de filière pour se lancer dans le maraîchage. Il trouve des terres à louer sur la commune de Plouaret dans les Côtes d’Armor et démarre sa nouvelle activité en agriculture raisonnée, avec l’intention de rejoindre la filière bio.

Déjà, une intuition l’anime : du choix, pas d’intermédiaire, vente à la ferme et sur les marchés, pour permettre aux gens de la région de consommer local sans se ruiner. Même en bio.

Le Potager de Kergistalen était né.

Manon Savary, animée par le désir de participer à la protection de l’environnement et de la biodiversité, est titulaire d’un BTS Gestion et Protection de la Nature.

Venue s’installer en Bretagne, désireuse de consommer local, elle ne trouve pas l’offre qui lui convient : il faut faire de la route, beaucoup trop de route pour s’approvisionner en produits de qualité au meilleur prix, avec de la variété. Il y a quelque chose qui cloche dans la mise en pratique des circuits courts.

Découvrant le Locavor de Saint Martin des Champs, elle est séduite par le concept qui permet de rationaliser la vente des produits locaux et propose de créer un point de distribution en Côtes d’Armor. Ainsi naissent les Locavor de Lannion et Plouaret, dont elle devient gérante en 2017.

C’est en cherchant des producteurs locaux qu’elle fait la rencontre de Quentin. Leurs convictions se rejoignent, c’est une rencontre décisive : d’abord salariée, elle s’associe avec lui pour développer l’exploitation en ferme bio du Potager de Kergistalen.

Ensemble ils poursuivent l’aventure et se mettent en quête de terres propices au maraîchage en bio. Ils trouvent enfin leur bonheur sur les terres de la commune de Ploulec’h en janvier 2018.

Tout le monde est gagnant

Pas d’intermédiaires, un choix riche en fruits et légumes bio, de la diversité grâce aux produits complémentaires de producteurs amis, une logistique simplifiée, efficace.

Et toutes les options pour le consommateur, de la vente directe à la boutique de la ferme aux marchés locaux, en passant par la vente en ligne de paniers et la livraison.

Enfin, les prix: raisonnables, abordables. Parce que c’est possible.

Manon Savary

Quentin Le Jan

Profitez-en !